Faire opposition à sa carte bancaire : 118 400 le guide complet

Accueil » Faire opposition à sa carte bancaire : 118 400 le guide complet
Dernière mise à jour le 23 octobre 2019
  • opposition carte bancaire 118 400
2019-10-23T15:28:46+01:00

Malgré les sécurités de plus en plus nombreuses et sans cesse renforcées, les moyens de paiement continuent de posséder certaines vulnérabilités. Dès lors, la perte ou le vol d’une carte bancaire peut amener à des conséquences désastreuses, tant pour l’état de votre compte en banque et de vos finances que pour votre réputation légale et / ou civile. Dès lors, à partir du moment où vous constatez la disparition de votre carte de paiement, un seul réflexe à avoir : faire opposition à la carte bancaire avec le 118 400.

Le 118 400, numéro utile pour faire opposition à sa carte bancaire

Le 118 400 est un numéro universel agissant comme un service d’annuaire. Disponible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, il vous met sans attente en relation avec un conseiller. Celui-ci prend alors les détails de votre banque, avant de vous communiquer le numéro du service ou de vous mettre directement en relation avec celui-ci. Cette dernière solution constitue une alternative utile pour éviter de multiplier les appels, et ainsi sauver un temps précieux dans le cadre d’une perte ou de vol de carte bancaire.

Ainsi, avec le 118 400, vous vous assurez de faire opposition à votre carte bancaire rapidement et en toute sécurité.

Le coût d’appel du 118 400

Bien qu’il s’agisse d’un numéro universel, le 118 400 n’est pas un numéro gratuit. Il vous coûtera en effet 2,99€ par appel, et 2,99€ supplémentaire par minute d’appel. Il s’agit certes d’un coût important, mais vous permettant d’adopter directement le bon réflexe et d’être mis en relation sans faute avec le service pertinent de votre établissement bancaire. Ce coût est également à mettre en perspective avec les potentiels dégâts pouvant être causés par l’utilisation frauduleuse de votre carte de paiement. C’est toutefois un coût que vous pouvez faire sauter si vous avez en tête le numéro du service d’opposition de votre établissement bancaire, mais c’est le cas de bien peu de personnes.

Les risques de ne pas faire opposition avec le 118 400

Car effectivement, comme on le précisait en introduction, si certes les sécurités se multiplient, elles ne parviennent toutefois pas à empêcher les opérations frauduleuses. En cas de perte ou de vol de la carte bancaire, et même si la personne mal intentionnée ne connaît pas votre code de carte, celle-ci peut tout de même vous extorquer des finances, par exemple en payant en sans contact (2 fois puis saisie du code bancaire) ou en effectuant des achats sur Internet. C’est donc, premièrement, votre compte en banque qui risque d’être impacté.

Mais ce n’est pas tout ! Votre responsabilité légale et / ou civile peut en effet être engagée suite à l’utilisation frauduleuse de votre carte. Si, effectivement, la personne mal intentionnée détourne votre argent à des fins malhonnêtes, délictueuses ou criminelles, alors la responsabilité peut vous en incomber directement, puisque vous êtes le détenteur de la carte de paiement.

D’où la nécessité de faire opposition avec le 118 400 le plus rapidement possible !

Notons que si le 118 400 n’est pas un numéro unique (les banques ayant leur service d’opposition avec un numéro dédié), c’est néanmoins un numéro utile, pouvant agir comme un réflexe dès que vous constatez la perte ou le vol de votre carte de paiement. Rien ne vous empêche, en revanche, de conserver le numéro du service d’opposition de votre banque sous le coude pour éviter de transiter par un intermédiaire.

Les conséquences de l’opposition à la carte bancaire

Une fois mis en relation avec le service d’opposition de votre établissement bancaire, le conseiller au bout du fil vous demandera de confirmer votre nom et prénom et, éventuellement, des informations de sécurité. Il procèdera ensuite au blocage de votre carte bancaire, la rendant inutilisable par quiconque y compris pour vous.

Cela signifie qu’une fois l’opposition de votre carte de paiement effectuée, il n’est plus possible de revenir dessus. Si vous aviez égaré votre carte et que vous finissez finalement par la retrouver, sachez que votre banque ne sera pas en mesure de la réactiver. Il s’agit d’une évidente mesure de sécurité visant à éviter, entre autres, l’usurpation d’identité, si quelqu’un désirait par exemple contrecarrer votre demande de blocage.

On comprend à quel point il peut être frustrant de faire opposition puis de retrouver sa carte de paiement 5 minutes plus tard. Toutefois, dans ce genre de situation, les réflexes de sécurité et de rapidité sont à privilégier. Aussi, si vous veniez à retrouver votre carte de paiement peu après avoir formulé une demande d’opposition, il vous est conseillé de la détruire méticuleusement, simplement pour éviter que vos informations civiles ne soient détournées.

Maintenant que votre carte de paiement est bloquée :

  1. Plus aucune utilisation frauduleuse ne peut en être faite, que ce soit pour les retraits, les paiements en sans contact (et autres) et les achats sur Internet. Vos finances sont donc en sécurité.
  2. Vous vous dégagez de toute responsabilité légale et civile quant à l’utilisation frauduleuse de votre carte. Cela signifie que si votre argent, récupéré frauduleusement, est utilisé à des fins criminelles, on ne pourra vous en tenir rigueur car vous aurez alerté votre établissement bancaire sur la perte ou le vol de votre carte.

La carte devient donc totalement inutilisable et, dès lors, inutile. Pour éviter davantage de désagrément, il convient maintenant de vous rapprocher de votre banque pour connaître la procédure, éventuellement pour confirmer la demande de mise en opposition, mais surtout pour procéder à la commande d’une nouvelle carte de paiement à votre nom et à vos coordonnées.

Après avoir fait opposition : que faire ?

Comme on le disait, une fois la mise en opposition effective, la carte devient tout simplement inutilisable. La marche à suivre consiste maintenant à obtenir une nouvelle carte bancaire.  

  1. Votre carte bancaire a été volée ? Rendez-vous au poste de police pour déposer plainte. C’est d’autant plus important que cela sera essentiel pour l’assurance, ceci afin d’obtenir le remboursement de toutes les sommes ayant été illégalement retirées de votre compte, soit indirectement (via un paiement) soit directement via un retrait. Si vous avez procédé à une mise en opposition tardive, le dépôt de plainte peut permettre également de justifier votre bonne foi et votre innocence quant à l’utilisation délictueuse et / ou criminelle de votre moyen de paiement.

Si vous ne passez pas par le numéro propre à votre banque pour faire opposition, il est possible que votre conseiller bancaire exige une lettre en recommandé avec accusé réception, confirmant que vous avez bien fait opposition et en en attestant les modalités (date et heure, mention du 118 400…). Cela ne sera toutefois pas systématiquement nécessaire, aussi n’hésitez pas à demander en amont à votre conseiller bancaire.

Dans tous les cas, vous devrez repasser par le service de votre banque pour commander une nouvelle carte bancaire. Le 118 400 étant effectivement, rappelons-le, un numéro d’annuaire, il ne peut prendre de décision à la place de votre banque. Vous devrez donc vous mettre en relation avec votre conseiller pour lancer la procédure visant à obtenir une nouvelle carte de paiement. Si vous désirez une sécurité supplémentaire ou craignez un autre vol, vous pouvez demander à votre conseiller un changement du code à 4 chiffres associé. 

About the Author: Quentin

"L'argent ne fait pas le bonheur, mais il y contribue fortement". De cette devise, je mets mes connaissances et analyses à la portée de tous pour vous aider dans le choix d'une bonne banque. J'interviens également dans la partie guide pour décrypter les mécanismes monétaires.

Leave A Comment

Sending

Ce site utilise des cookies Ok